Goldboro Project (French)

Le projet aurifère Goldboro (« Goldboro »), un projet d’exploration et de mise en valeur avancées, constitue un volet important de la stratégie de croissance à court terme d’Anaconda.  Goldboro est situé le long de la côte de la Nouvelle-Écosse à environ 185 kilomètres au nord-est de Halifax, au cœur de la région aurifère Eastern Goldfields. Anaconda a acquis le projet dans le cadre de la fusion avec sa filiale en propriété exclusive, Orex Exploration Inc., au début de 2017. 

Selon la plus récente estimation des ressources minérales, le projet englobe : des ressources à ciel ouvert comprenant 1 059 00 tonnes de ressources mesurées et indiquées à une teneur de 3,01 g/t d’or (102 500 onces) et 45 000 tonnes de ressources présumées à une teneur de 2,54 g/t d’or (3 700 onces); et des ressources souterraines comprenant 2 586 000 tonnes de ressources mesurées et indiquées à une teneur de 5,09 g/t d’or (422 900 onces) et 2 497 000 tonnes de ressources présumées à une teneur de 4,28 g/t d’or (343 600 onces).

Projet Goldboro – Estimation des ressources minérales en date du 1er janvier 2018

Type de ressource

Teneur limite Au (g/t)

Catégorie

Tonnes (résultat arrondi)

Au

(g/t)

Onces troy (résultat arrondi)

À ciel ouvert

0,50

Mesurées

397 000

2,88

36 800

Indiquées

662 000

3,09

65 800

Mesurées et indiquées

1 059 000

3,01

102 500

Présumées

45 000

2,54

3 700

Souterraines

2,00

Mesurées

22 000

4,7

3 300

Indiquées

2 564 000

5,09

419 600

Mesurées et indiquées

2 586 000

5,09

422 900

Présumées

2 497 000

4,28

343 600

Total des ressources à ciel ouvert et souterraines

0,50/2,00

Mesurées

419 000

2,98

40 100

Indiquées

3 226 000

4,68

485 400

Mesurées et indiquées

3 645 000

4,48

525 400

Présumées

2 542 000

4,25

347 300

 

Type de gisement et minéralisation aurifère

Goldboro est un gisement d’or orogénique encaissé dans une zone de turbidite survenant dans une séquence d’argilite et de grauwacke en alternance. Ce type de gisement est généralement caractérisé par la formation de veines de quartz aurifères encaissées dans de l’argilite, que l’on appelle parfois des rubans.  Pendant la formation des plis, les rubans forment des anticlinaux droits, où l’or se dépose.   Les veines, causées par la déformation, se présentent sous trois grandes formes, que l’on appelle communément des reefs ou des gîtes en selle (« saddle reef ») ou de type « leg reef » ou « spur reef ».  Un gîte en selle se trouve près de la crête du pli et constitue généralement le type dominant de filons dans un tel gisement, comme c’est le cas au gisement Dufferin.  Un gîte de type « leg reef » dépasse le gîte en selle pour s’étendre le long des flancs du pli, et est généralement parallèle aux couches d’argilite.  Un gîte de type « spur reef » est composé de veines qui s’entrecroisent entre les couches, que ce soit à la crête ou sur les flancs du pli.

Le gisement Goldboro présente ces trois types de gîtes, en plus d’être caractérisé par une minéralisation dans les rubans d’argilite.  Le terme « gisement en selle » est parfois utilisé pour caractériser de nombreux gisements aurifères de Nouvelle-Écosse, dont les rubans aurifères sont généralement limités aux charnières des anticlinaux.  Puisque le gisement Goldboro présente les trois types de gîtes et que l’argilite dans laquelle les veines sont encaissées contient de l’or, les ressources aurifères du gisement Golboro sont considérablement plus élevées que celles de gisements de dimensions comparables où l’or est limité à certains types de gîtes ou aux veines de quartz.

Le gisement Goldboro contient au moins 30 rubans étagés en strates, dont l’épaisseur varie de moins d’un mètre à 20 mètres.  Les rubans repliés forment un anticlinal serré en léger plongement vers l’est, que l’on appelle l’anticlinal de l’Upper Seal Harbour.  Le gisement est divisé en trois grandes zones, soit East Goldbrook, Boston-Richardson et West Goldbrook.  Les zones East Goldbrook et Boston Richardson sont séparées par une épaisse séquence (pouvant atteindre 80 mètres) de grauwacke (le marqueur Boston-Richardson Marker), la zone East Goldbrook étant au-dessus du grauwacke et la zone Boston Richardson, en dessous.  La zone West Goldbrook est séparée de la zone Boston Richardson par une faille, mais constitue de façon générale le prolongement de la zone Boston Richardson du côté ouest de la faille.  La trace de l’anticlinal de l’Upper Seal Harbour recoupe la propriété et se trouve près de la zone Dolliver
Mountain, plusieurs kilomètres à l’ouest du gisement Goldboro, ce qui démontre que la structure aurifère se poursuit sur de nombreux kilomètres.

Le terrane de Maguma

Le gisement Goldboro fait partie du groupe de Goldenville du terrane de Meguma en Nouvelle-Écosse.  Le groupe de Goldenville est composé d’une séquence de siltstone et de grès d’une épaisseur d’environ 6,7 km.  Il est séparé du groupe sus-jacent de Halifax, d’une épaisseur de 11,8 km, qui contient davantage de schiste (Sangster et Smith, 2007).  Le terrane de Meguma est fortement plissé en zones minéralisées d’échelle kilométrique d’orientation est-ouest ou nord-est-sud-est, et les plis droits peuvent être observés sur plusieurs kilomètres en Nouvelle-Écosse.  L’anticlinal de l’Upper Seal Harbour est l’un de ces plis.  À plusieurs endroits le long du côté est du terrane de Meguma, des dépôts d’or sont associés à ces structures. C’est ce qui forme la région aurifère Eastern Gold Fields de la Nouvelle-Écosse.

De l’or a été découvert en Nouvelle-Écosse dès 1861 et avant 1968, de nombreuses installations à petite échelle auraient sporadiquement extrait quelque 1,2 million d’onces (tableau 1).  Des activités d’extraction ont entre autres eu lieu à Goldboro entre 1893 et 1912. Pendant cette période, 414 887 tonnes courtes d’or ont été extraites à une teneur moyenne de 6,7 g/t d’or.  Au total, la mine Boston-Richardson a produit 54 871 onces d’or.

Production aurifère historique de divers districts de Nouvelle-Écosse (Sangster et Smith, 2007)

District aurifère

Période d’exploitation

Onces

Grammes

Goldenville

1862-1941

209 383

6 511 821

Caribou

1869-1968

91 336

2 840 543

Oldham

1862-1946

85 178

2 649 020

Waverly

1862-1940

72 567

2 256 821

Montague

1863-1940

65 197

2 027 624

Upper Seal Harbour

1893-1958

57 846

1 799 001

Renfrew

1862-1958

51 596

1 604 620

North Brookfield

1887-1936

43 148

1 341 887

Wine Harbour

1862-1939

42 347

1 316 976

Salmon River (Dufferin)

1881-1939

41 805

1 300 148

Isaacs Harbour

1862-1958

39 694

1 234 493

Lower Seal Harbour

1894-1949

34 188

1 063 253

Molega

1888-1950

33 460

1 040 612

Mount Uniacke

1867-1941

27 737

862 621

Tangier

1862-1919

26 287

817 510

Moose River*

 1888-1939

25 917

806 025

Forest Hill

1895-1957

25 102

780 685

Fifteen Mile Stream

1879-1941

21 220

659 930

South Uniacke

1888-1948

20 762

645 701

Lake Catcha

1887-1961

17 962

558 603

Autre

 

165 889

5 159 154

Total

 

1 198 619

37 277 048

 

Il n’existe aucune information au sujet d’une quelconque production commerciale sur le terrane de Meguma de 1980 à aujourd’hui.   Depuis le début des années 1980, les activités « minières » ont surtout ciblé l’exploration souterraine avancée et le prélèvement d’échantillons de minerai de différentes tailles.  Le plus gros de ces échantillons a été prélevé du gisement Forest Hill avec 95 000 tonnes traitées à une teneur moyenne de 6,7 g/t Au.  Des essais miniers ont récemment été menés à la mine Dufferin et à la mine Moose River, ouvertes en octobre 2017.

Comparaison avec la région aurifère de Victoria en Australie

Dans la région aurifère de Victoria en Australie (Victoria Gold Fields), des dizaines de millions d’onces d’or ont été extraites depuis 1851. Or, les similarités entre cette région et le terrane de Meguma en Nouvelle-Écosse sont frappantes.  La région aurifère de Victoria est encaissée dans du sable et du siltstone d’âge Cambrien-Ordovicien, tout comme le district Eastern Goldfield de la Nouvelle-Écosse.  Les deux zones sont déformées en une série de plis serrés à ouverts, droits à inclinés, dont le plongement est variable, quoique généralement peu profond.   De plus, les deux régions sont caractérisées par des intrusions dévoniennes.  La minéralisation aurifère survient au sein de plis dans la même sédimentation structurelle, et présente des styles et des associations semblables.  L’âge de la minéralisation de la région aurifère de Victoria a été établi à près de 440 Ma, alors que le district Eastern Gold de Nouvelle-Écosse serait âgé entre 376 et 408 Ma. Les similitudes géologiques de ces deux régions sont fréquemment évoquées pour suggérer qu’il pourrait rester beaucoup plus d’or à découvrir dans le terrane de Meguma en Nouvelle-Écosse.

Résultats d’exploration – 2017

En 2017, Anaconda a achevé un programme de forage au diamant de sept trous (BR-17-01 à 07) sur une distance de 1 822 mètres dans les zones Boston Richardson et East Goldbrook. Le forage visait à recueillir des échantillons aux fins d’essais métallurgiques au gisement Goldboro (trous BR-17-01 à 05) ainsi qu’à sonder l’extension est de la plongée de la zone East Goldbrook et la continuité en aval-pendage de la zone Boston Richardson (trous BR-17-06 et 07).

Les trous BR-17-06 et BR-17-17-7 ont intercepté plusieurs venues d’or visibles et les résultats de titrage font état de teneurs élevées dans les sept trous de forage. Voici quelques faits saillants du programme :

  • 2 513,20 g/t sur 0,5 m, dans une enveloppe minéralisée de 485,07 g/t sur 2,6 mètres (entre 33,1 et 35,7 mètres) et 33,26 g/t sur 1,0 mètre (entre 110,0 et 111,0 mètres) dans le trou BR-17-04;
  • 7,85 g/t sur 3,7 mètres dans une enveloppe minéralisée de 3,22 g/t sur 11,4 mètres (entre 169,2 et 180,6 mètres) dans le trou BR-17-02;
  • 9,77 g/t sur 2,3 mètres dans une enveloppe minéralisée de 2,33 g/t sur 13,4 mètres (entre 17,4 et 30,8 mètres) dans le trou BR-17-03;
  • 16,96 g/t sur 1,0 mètre dans une enveloppe minéralisée de 3,96 g/t sur 5,5 mètres (entre 115,5 et 121 mètres) dans le trou BR-17-05;
  • 5,56 g/t sur 1,2 mètre dans une enveloppe minéralisée de 1,35 g/t sur 10 mètres (entre 25,0 et 35,0 mètres) et de 13,00 g/t sur 0,5 mètre dans une enveloppe minéralisée de
    3,65 g/t sur 2 mètres (entre 53,5 et 55,5 mètres) dans le trou BR-17-01.

Principaux résultats de titrage du programme de forage au diamant de 2017

Trou de forage

De (m)

À (m)

Intervalle (m)

g/t Au

Or visible

BR-17-01

25

35

10

1,35

 

dans l’enveloppe minéralisée

25

26,2

1,2

5,56

 

et

39

40,7

1,7

0,86

 

et

53,5

55,5

2

3,66

 

dans l’enveloppe minéralisée

55

55,5

0,5

13

 

et

64,3

67,4

3,1

1,27

o. v.

BR-17-02

50

53,5

3,5

2,77

 

dans l’enveloppe minéralisée

50

51

1

6,56

 

et

60

67,9

7,9

1,59

 

dans l’enveloppe minéralisée

61

62

1

8,3

 

et

77,5

79,4

1,9

0,77

 

et

83,4

84

0,6

2,64

 

et

90

92

2

3,28

 

et

169,2

180,6

11,4

3,22

o. v.

dans l’enveloppe minéralisée

176,9

180,6

3,7

7,85

o. v.

et

190,6

191,3

0,7

1,3

 

et

192,5

192,9

0,4

1,39

 

BR-17-03

17,4

30,8

13,4

2,33

 

dans l’enveloppe minéralisée

25,5

29,8

4,3

5,97

 

dans l’enveloppe minéralisée

27,5

29,8

2,3

9,77

 

 

35

37

2

2,6

 

et

44,4

61

16,6

1,11

o. v.

dans l’enveloppe minéralisée

44,4

57,3

12,9

1,31

o. v.

dans l’enveloppe minéralisée

55,2

57,3

2,1

3,75

 

BR-17-04

33,1

35,7

2,6

485,07

o. v.

dans l’enveloppe minéralisée

33,1

33,6

0,5

2513,2

o. v.

et

64,5

65,2

0,7

1,6

 

et

67,4

69,2

1,8

1,41

 

et

75,7

76,2

0,5

1,35

 

et

79,4

82,4

3

2,87

 

dans l’enveloppe minéralisée

79,4

80,9

1,5

5,18

 

et

110

111

1

33,26

o. v.

et

118

118,5

0,5

1,7

 

et

125,3

125,8

0,5

1,58

 

et

132,4

133

0,6

0,15

o. v.

et

144,8

145,5

0,7

2,14

 

BR-17-05

24,6

25,7

1,1

5,52

o. v.

et

33,5

34,7

1,2

2,84

 

et

46,2

47,8

1,6

1,25

 

et

52,4

53,5

1,1

1,09

 

et

65,9

73,2

7,3

1,23

o. v.

et

68,7

73,2

4,5

1,25

o. v.

dans l’enveloppe minéralisée

71,6

73,2

1,6

2,65

 

et

95,2

95,7

0,5

2,42

 

et

100

104,5

4,5

3,39

 

dans l’enveloppe minéralisée

100

103

3

4,78

 

dans l’enveloppe minéralisée

100

101,5

1,5

8,95

 

et

107,6

108,1

0,5

0,77

o. v.

et

115,5

121

5,5

3,96

 

dans l’enveloppe minéralisée

115,5

116,5

1

16,96

 

et

131

132,3

1,3

6,64

o. v.

dans l’enveloppe minéralisée

131,5

131,9

0,4

20,6

o. v.

 

Mise en valeur de Goldboro

Un échantillon métallurgique composite a été prélevé pour tous les échantillons de titrage de plus de 0,5 g/t provenant des trous BR-17-01 à 05.  Au total, 139 échantillons ont été utilisés pour créer un échantillon composite de 324 kg.  La conception préliminaire d’un premier schéma de traitement a permis d’établir des taux de récupération globaux se situant entre 95,1 % et 95,3 % par circuit de séparation gravimétrique, flottation et lixiviation au cyanure de concentré obtenu par procédé gravimétrique et flottation.

Le programme d’essais et la conception préliminaire d’un schéma de traitement pour la récupération de l’or ont été réalisés par la firme Thibault & Associates Inc. de Fredericton, au Nouveau-Brunswick.  Un premier enrichissement par séparation gravimétrique et flottation a été étudié, dans le but d’obtenir une réduction possible du tout-venant à traiter par le circuit en aval de lixiviation au cyanure. À une granulométrie et un passant de 80 % et 110 microns, le taux de récupération de l’or du concentré gravimétrique se situait entre 46,4 % et 62,1 %, pour une teneur de concentré de 4,255 à 4,587 g/t Au.  La cellule de flottation des rejets de séparation gravimétrique faisant intervenir des réactifs standards de flottation a produit une masse volumique de 5,8 % à 6,7 %, pour une teneur de concentré de 22,3 g/t Au à 24,3 g/t Au.   Le taux de récupération combiné de l’or par gravité et flottation avant l’enrichissement étaient de 96,6 % à 97,8 %.

L’or du concentré obtenu par gravité et flottation pouvait se prêter à une lixiviation au cyanure. Des essais intensifs au cyanure réalisés sur du concentré gravimétrique ont permis d’extraire de l’or à un taux de 99,5 % sur une période de 48 heures. La lixiviation au cyanure du concentré de flottation a permis d’extraire de l’or à un taux de 96,6 % à 97,3 % sur une période de 48 heures pour un rebroyage à une granulométrie de 80 % et un passant de 18,1 et de 12,8 microns, respectivement.  Le taux de récupération global de l’or dans un schéma de traitement faisant appel à des circuits gravimétriques, de flottation, de rebroyage du concentré de flottation, de lixiviation au cyanure du concentré de flottation et de lixiviation intensive au cyanure du concentré gravimétrique se situait entre 95,1 % et 95,3 %.

Anaconda est en voie de finaliser l’évaluation économique préliminaire du projet Goldboro; les résultats devraient être connus au premier trimestre de 2018.  Dans le cadre de cette évaluation économique préliminaire et depuis l’acquisition du projet, Anaconda a mené des études géotechniques, hydrogéologiques et environnementales de base, ainsi que des consultations auprès des collectivités et des Autochtones. De plus, Anaconda a entrepris un programme de forage intercalaire et d’exploration au diamant de 6 000 mètres, qui se poursuivra tout au long du deuxième trimestre de 2018.

 

Cliquez ici pour télécharger le rapport technique (en anglais).

Cliquez sur les images pour télécharger les versions PDF (en anglais):


© Copyright 2018. Anaconda Mining Inc. All rights reserved. Legal Information  |  Privacy Policy